Archives de Tag: parfum

Elire notre fragrance…

Vous avez envie de changer de fragrance, la votre vous lasse, semble appartenir à une période révolue de votre vie, mais vous ne savez pas comment procéder. Guerlain a mis en place un test en ligne qui peut vous aider à affiner votre recherche.

Nous avons tous une période vie durant laquelle nous traversons unes espèce de transition, une période de mue. Nos désirs se modifient, notre vision du monde vacille, bref, nous vieillissons. Durant ces périodes, nos repères ont tendances à s’effondrer et c’est tout ce qui nous constitue qui est remis en cause, à commencer par l’image que l’on veut bien offrir au monde.

Le parfum fait partie de ces socles, de ces repères, qui ont été choisis à un moment donné de notre vie, et que l’on a bien du mal à modifier. pourtant, un matin, il faut biens se rendre compte que la fragrance qui nous accompagnait toutes ces années n’est plus à l’ordre du jour, qu’il faut la changer sous peine de devoir vivre avec une impression constante de décalage. Comment passer à autre chose dans ces moments là? Quelle fragrance choisir? Comment se faire conseiller?

Il s’agit d’un choix important car porter sur soi l’odeur avec laquelle vous vous sentez le plus à l’aise peut grandement influer sur votre bien être et même sur la confiance que vous avez en vous-même. Une fragrance, c’est la matérialisation odorante d’une personnalité. C’est votre tempérament incarné dans des effluves, qu’elles soient puissantes ou discrètes, végétales ou animales, florales ou fruitées. C’est une manière de signifier au monde votre goût, et la manière dont vous vous considérez.

Car l’odeur, c’est souvent l’une des choses qui vous marque le plus quand vous rencontrez quelqu’un pour la première fois. Cette odeur, si elle est particulière et portée avec la cohérence confiante d’un être de goût,  peut devenir une signature. Il n’y a qu’à voir comment une écharpe portant l’odeur de son ou sa bien aimé(e) peut faire l’objet d’un véritable fétichisme.

Il est donc important de prendre le temps et de choisir une fragrance qui vous plaît sincèrement. Vous avez le choix d’en tester encore et encore, mais d’autres options, plus rapides et plus sûres, restent possibles.

Guerlain offre par exemple la possibilité de faire un test en ligne sur son site. Vous devez répondre à 6 questions, chacune vous demandant de choisir une réponse parmi 6 propositions. Il vous est demandé entre autres quelle note parfumée vous préférez, ou encore quelle destination vous privilégieriez parmi les 6 proposées. A la fin du test, Guerlain sélectionne la fragrance qui se rapproche le plus de votre profil.

Il ne vous reste plus qu’à prendre 10 minutes de votre temps pour répondre à ces questions faciles qui, si elles ne vous donneront pas une réponse définitive, vous aideront du moins à orienter vos recherches !


Une nouvelle interprétation de l’Heure Bleue pour l’automne


Annonce pour l’automne 2012: Guerlain doit célébrer les 100 ans du parfum légendaire l’Heure Bleue comme il se doit. Il est donc prévu qu’une nouvelle fragrance voit le jour à la rentrée. Voici les détails en avant première. 

En 1912 naissait l’Heure Bleue. Père: Jacques Guerlain. Mère: l’impression fugace célébrée par les impressionnistes  associée au coucher du jour, subtile entre-deux, pont entre le jour et la nuit. Caractéristique du nouveau né: Notes d’oeillets, de néroli et de bergamote le tout couronnée d’une note anisée, puis soupoudré  d’iris et de violette sur un fond de vanille, de benjoin et de fève tonka. Guerlain pouvait être fière de son rejeton.

Après cent ans, il convenait de lui rendre hommage. Pour ce faire, le parfumeur va sortir un coffret en édition limitée en automne contenant une version renouvelée de la précieuse essence. Pour l’occasion, Thierry Wasser et la Maison de Broderie Lesage vont travailler de concert pour faire de la fragrance un trésor de créativité.

Il n’est bien sûr pas question de trahir la personnalité de la fragrance originelle, mais plutôt de la donner une nouvelle profondeur  le temps d’une édition spéciale notamment en exaltant les notes de fond poudrées qui font la spécificité de l’Heure Bleue. Une version plus fraîche et plus moderne qui poussera les néophyte à partir à la découverte de ce légendaire parfum, et les initiés à se laisser surprendre par une nouvelle proposition.

La Maison Lesage au savoir-faire unique a conçu pour l’occasion un magnifique coffret gainé de velours bleu contenant la version extrait d’origine et ses trois nouvelles interprétations.

L’original reste au catalogue sous la version  :eau de toilette , eau de parfum et extrait.


La Petite Robe Noire au 68 avenue des Champs Elysées

Le 68 avenue Champs Elysées, c’est le petit bijou de la maison Guerlain, sa vitrine phare. Les projets ne cessent de proliférer autour de la légendaire adresse. En ce moment,  le parfumeur consacre l’espace à sa nouvelle fragrance « La Petite Robe Noire ». A aller visiter de toute urgence. 

Le pop-up store de l’année dernière recréait l’esprit de la maison en illustrant son patrimoine à travers la décoration et des ateliers. Guerlain déclinait ainsi son univers sous la forme d’une décoration audacieuse  transposant les codes et les symboles emblématiques de Guerlain. La maison avait fait appel à des designers, des décorateurs et des architectes prestigieux.

Le parfumeur recommence cette année, pour une installation éphémère, concept que les enseignes de luxe reprennent à leur compte dans un esprit de démocratisation. Selon Patricia Grosdemange, directrice artistique chez Guerlain, « C’est un moyen de voir la marque sous un autre angle, de la démocratiser en quelque sorte. Mais c’est aussi une prise de risque pour une maison chargée d’histoire comme Guerlain ».

C’est donc dans l’idée d’apporter une touche décalée et ludique à l’image prestigieuse de la maison que le concept du pop-up store a vu le jour. Celui de l’année dernière ayant bien fonctionné, on ne voit pas pourquoi il faudrait s’arrêter en si bon chemin. Les codes et l’univers du parfum « La Petite Robe Noire » ont été retravaillés et réinterprétés par les artistes visuels Kuntzel+Deygas. En résulte un splendide décor de théâtre.

Il faut en profiter, car il est prévu que les installations de la  boutique éphémère prennent fin à la fin de l’année. Guerlain a ainsi prévu d’agrandir ses locaux début 2013.


La petite robe noire, un parfum aux notes de haute couture

Mars est enfin arrivé ! Après « Eau de Cologne Impériale », « Jicky », « l’Heure Bleue », « Mitsouko », « Après l’Ondée », « Shalimar », « Vega », « Liu », « Vol de Nuit », « Vetiver », « Chant d’Aromes », « Nahema », « Samsara », « Derby », « Habit Rouge », « Jardins de Bagatelle », « Chamade » et « Héritage », le plus ancien parfumeur de France vient de lancer « La Petite Robe Noire », la dernière création tant attendue de la maison.

Avec « La Petite Robe Noire », la mode devient olfactive ! L’événement du mois de mars est enfin arrivé : tout le monde attendait avec impatience la nouvelle surprise de la maison française qui charme les nez depuis 1828. Et cette nouvelle création olfactive s’inscrit sans faute dans les parfums de légende : symbole du savoir-faire absolu de la plus vieille maison de parfums en France, « La Petite Robe Noire » est une fragrance fruitée, tendre et élégante.

Les senteurs gourmandes de ce nouveau parfum commencent avec les notes vitaminées du citron de Sicile. Son coeur se caractérise par l’amande, la rose et la réglisse. Le tout se termine par une caresse de musc et de vanille ainsi que par le caractère du thé fumé et du patchouli.

Pourquoi lui avoir donné ce nom ? Il s’inscrit tout simplement dans la tradition d’élégance et de douceur de la maison Guerlain, en renvoyant à un grand classique de nos garde-robes : la petite robe noire, chic et élégante, qui nous permet à tout moment d’être au top des tendances. Effet doublement garanti avec cette nouvelle création Guerlain !


Le 68 avenue des Champs Elysées

« La gloire est éphémère, seule la renommée dure » nous disait Pierre-François-Pascal Guerlain, le fondateur de Guerlain. Fidèle à la devise de son fondateur, la maison mythique a bâti la sienne sur des créations parfumées uniques, à l’image de la maison mère du 68 avenue des Champs Elysées.

La célèbre maison Guerlain du 68 avenue des Champs Elysées a été construite en 1914 et hébergeait alors la famille Guerlain ainsi que la boutique. Guerlain avait déjà ouvert ses portes depuis un siècle (en 1820) et depuis, les parfumeurs emblématiques de la maison n’ont eu de cesse de créer de nouvelles fragrances, de multiplier les partenariats notamment avec des artisans du verre, de diversifier ses activités et d’en étendre leur influence à l’international. Actuellement, la maison est dédiée à la présentation et la vente des cosmétiques et fragrances. Mais elle abrite aussi mystérieusement les créations les plus secrètes du parfumeur. Un patrimoine riche de presque 200 ans d’histoire !

Telle la chocolaterie de Roald Dalh (mais version fragrance), le 68 rue des champs Elysées abrite des flacons rares et précieux, des pots de crème inédits et des fards incroyables… Un vrai trésor !
Classé, le bâtiment a été revisité de l’intérieur par de nombreux artistes et designers tels que Diego Giacometti, Christian Bérard, Andrée Putman ou encore Maxime D’Angeac, pour ne citer qu’eux. L’escalier et les murs recouverts d’une mosaïque dorée à l’or fin invitent le visiteur à parcourir les salles et recoins où les murs semblent garder les effluves des différents parfums créés (plus de 800 à ce jour). Tout le patrimoine et la culture de Guerlain, au fil de 5 générations de parfumeurs,  y sont représentés.

 


Le paradis interdit de Thierry Wasser, un péché exquis


Thierry Wasser, le nez de la maison Guerlain, réussit un coup de maître avec sa dernière création.  Parfait exemple du luxe à la française, la nouvelle fragrance «Paradis interdit» en envoûtera plus d’une, grâce à ses notes de fleurs blanches, de bois rare et de muscs blancs, le tout relevé d’une touche miellée. Disponible en seulement 57 exemplaires, ses propriétaires auront de quoi faire des envieuses…

Le flacon est à l’image de la fragrance : classique, délicat et élégant. Pour cette douce occasion parfumée, la maison Guerlain s’est associée à la Cristallerie Baccarat, la célèbre manufacture de cristal créée en 1764 par Louis XV en Meurthe-et-Moselle. Le flacon, en forme d’abeille, est un clin d’oeil à l’histoire de la marque. Icône fondatrice de la maison Guerlain, l’abeille y fait son entrée dès 1853 avec l’Eau de Cologne Impériale, spécialement produite pour l’impératrice Eugénie.

Guerlain et Baccarat n’en sont pas à leur premier coup d’essai. La cristallerie avait déjà séduit la marque grâce à son modèle «chauve-souris», en cristal massif incolore, pour le célèbre et intemporel parfum Shalimar. En forme d’urne côtelée sur piédouche facetté, sertie d’un bouchon éventail sur sa partie haute, Baccarat a réussi à allier classique et élégance, deux codes artistiques chères à Guerlain et qui font sa singularité. Pour «Paradis interdit», le flacon Abeille, en cristal et or fin, mais aussi peint à la main à l’intérieur des ailes pour mieux réfléchir la lumière,  joue les divas.

Thierry Wasser, l’un des meilleurs nez de sa génération, réussit une véritable prouesse avec «Paradis Interdit». Encore une fois, l’heure est à la classe légendaire et intemporelle. Excepté les 57 uniques chanceuses au monde qui pourront se targuer de posséder un exemplaire de Paradis Interdit, jamais un parfum n’aura si bien porté son nom.


Les flacons aussi font l’ivresse…

Si l’essence enchante l’odorat, le flacon font le plaisir des yeux. Le second est souvent aussi important que le premier dans l’univers de la parfumerie, en particulier chez Guerlain. Les journées particulières de LVMH offrent l’opportunité unique d’avoir accès aux collections de flacons qui ont peuplé l’histoire des maisons de parfums. 

Qu’ils soient en cristal ou en verre fin, le dessin des flacons est toujours au centre des préoccupations car ils sont le symbole de la personnalité et  des origines de la fragrance. A ce titre, les flacons de Baccarat occupent une place de choix l’histoire des prestigieuses maisons de parfum. A Orphin, on s’applique à confectionner L’Heure Bleue, de Shalimar ou de L’Instant de Guerlain.

Si les machines réalisent évidemment un part certaine du travail de confection, de nombreuses manipulations demeurent manuelles, dans le respect des règles de l’art. Lors des Journées particulières, les visiteurs pourront admirer les « dames de table » de Guerlain réaliser des gestes ancestraux qui perpétuent la tradition et la qualité des créations de la maison. Notamment, ils auront l’occasion d’assister à la mise en application de la technique du baudruchage qui implique de coller minutieusement une membrane hermétique sur le bouchon du flacon et l’application du sceau de cire.

Dans la boutique des Champs-Elysées, les trois étages seront ouverts pour présenter, grâce à l’intervention d’experts, des flacons rares et précieux, des boîtiers de maquillage datés de 1828 à nos jours, des affiches publicitaires et même un livre de formules. Le nez de la maison, Thierry Wasser racontera son travail et fera part de sa vision pour l’avenir de la maison : «Je pense que l’industrie a fait du parfum un produit fonctionnel : le geste de se parfumer, par exemple, est devenu banal, dit-il. A l’avenir, parmi la pléthore de nouveaux lancements, j’entrevois une fenêtre où te rêve est encore là. »

C’est le moment ou jamais de se constituer une culture sur les flacons de parfum.


Morphopsychologie et parfumerie: quand Guerlain personnalise votre fragrance

La morphopsychologie n’est pas une science exacte et a été décriée pour ses dérives. Il serait néanmoins dommage de la dénigrer en bloc car elle offre la possibilité, quand elle est pratiquée sans abus, de se connaître mieux. Des professionnels proposent d’en faire un moyen d’harmoniser image interne et externe d’un individu, notamment dans l’univers de la parfumerie. 

Coiffeurs visagistes, instituts de relooking, mais aussi maisons de parfum  explorent les hypothèses soulevées par la morphopsychologie, connue comme étant l’étude de forme et des aspects humains qui sont en liaison avec les caractères. L’offre des professionnels ne peine pas à rencontrer une demande croissante aspirant à retrouver une nouvelle confiance en soi via la mise en valeur des atouts de la personnalité.

Pour le morphopsychologue, l’étude du visage se divise en trois niveaux : La partie supérieure, qui comprend le front et les yeux, traduit le degré de la compréhension rationnelle du monde ; la partie médiane, avec les pommettes et le nez, qui exprime la perception intuitive du monde ; Enfin, la partie inférieure, où se trouve mâchoire et bouche, qui indique notre appréhension pratique du monde. Les analyses se portent sur l’équilibre entre ces trois parties.

En étudiant la morphologie d’un visage, les morphopsychologues portent à la connaissance d’un individu, ou éclairent, les traits de son caractère. Ce faisant, ils lui permettent d’identifier ses forces et ses faiblesses et d’adapter en conséquence les attributs de son apparence en valorisant les premières tout en améliorant les secondes.

Ce peut être la tâche d’un parfumeur qui, en suivant cette démarche, sera capable d’identifier les préférences olfactives du client. La maison de parfum Guerlain offre  la possibilité de consulter un expert en parfum qui, à partir d’une étude de la morphopsychologie, va travailler avec des éléments d’études comportementales et de colorimétrie pour trouver un parfum qui convienne parfaitement.

L’expert vous confronte à un orgue à parfums, afin que vous choisissiez, parmi plusieurs univers olfactifs qui feront plus ou moins appel à vos souvenirs, les senteurs qui évoquent des moments de votre vie ou des sensations agréables. Au terme de la séance, deux ou trois parfums vous seront recommandés ainsi que des conseils sur la manière de se parfumer.

Plusieurs boutiques Guerlain vous proposent de tenter l’expérience.

 


La nature et la synthèse en parfumerie

A l’ère du tout naturel, les grandes marques dans le secteur des cosmétiques, et plus particulièrement dans le secteur de la parfumerie font face aux nouvelles exigences des consommateurs qui, mal informés, rejettent les fragrances utilisant des molécules de synthèse. Or c’est un contresens que de vouloir une fragrance exclusivement naturelle.

Pour certains consommateurs, il arrive que la qualité d’un parfum se cantonne à l’origine des matières premières. La confusion est courante entre produit naturel et produit de qualité, et il est facile d’amalgamer les composants synthétiques à une consommation à risque. En parfumerie, une fragrance de qualité est le plus souvent constitué d’éléments naturels et d’élément synthétiques. La véritable qualité se définit autrement.

La vraie démarche qualité se traduit en priorité par la traçabilité des matières premières.  Le parfumeur soucieux de qualité va surveiller les conditions de production des matières première et va opérer une sélection en fonction de sa personnalité et de ses préférences pour élaborer le produit final, que ce dernier pourra se targuer de qualité.

Ainsi, en plus des normes de plus en plus précises qui s’applique eu secteur de la parfumerie, s’ajoute l’amour du parfumeur pour les composants. Ainsi Jean Claude Hellena chez Hermès confie son goût croissant pour l’épure et sa sélection de plus en plus restrictive des molécules qu’il fait intervenir lors de sa création. Jacques Polge, chez Chanel, insiste sur le fait qu’en plus de la qualité des matières premières il s’intéresse aux possibilités de variations et d’interprétation auxquelles elles donnent lieu, et surtout à leur pérennité.

De son coté, Thierry Wasser, parfumeur chez Guerlain, sait par exemple que pour l’Eau Impériale de Guerlain dégage le parfum exigé, il est nécessaire que les fleurs de bergamotiers et d’orange-bigaradiers – qui donnent l’essence de Neroli, constitutive de l’eau de Cologne – soient soumises à un ensoleillement et une pluviosité savamment équilibrée. C’est pour cela qu’il surveille de près surveille la qualité de ces essences produites en Calabre, à l’extrême sud-ouest de l’Italie.

Autre argument de poids allant à l’encontre du privilège donné aux produits naturels : la recréation des matières premières en laboratoire évite d’avoir recours  des ressources protégées, car menacées de disparition.

En outre, la synthèse permet aussi d’accroître la créativité des parfumeurs, et même de reproduire des molécules dont l’odeur n’existe pas à l’état naturel.


Quand Guerlain renouvelle ses classiques

J’ai remarqué depuis quelques temps que dans l’univers de la parfumerie, la tendance était à l’adaptation de fragrances originales. Guerlain participe de ce mouvement avec Shalimar Parfum Initial. La maison a réussi a éviter les écueils qui peuvent mener à dénaturer l’essence d’un parfum. 

Les « parfums nouvelle version » sont des déclinaisons de parfums déjà existants. Les marques reprennent l’univers et les références d’un parfum original de la maison et les actualisent pour les faire coïncider avec l’ère contemporaine. Paco Rabanne a par exemple conçu Black XS à partir de XS, Clarins a fait de même pour Par amour en élaborant Par amour toujours. Givenchy a renouvelé Ange ou démon en créant Ange ou démon le secret.

Ces nouveautés exploitent un parfum culte en lui redonnant un second souffle. Pour éveiller le désir du consommateur, les maisons de parfum enrichissent la composition, redessinent le flacon, et relancent la communication. Cette actualisation permet d’une part de faire redécouvrir une création originale, et d’autre part de sensibiliser une cible plus étendue.

Toute la difficulté réside dans le renouvellement des codes, car il ne s’agit surtout pas de les dénaturer. Il est question de réactualiser des valeurs et des références sans diluer l’identité de la fragrance, sans lui faire perdre son authenticité. Dans le cas d’une adaptation ratée, non seulement elle n’éveillera pas de curiosité de la part de nouveaux consommateurs potentiels, mais en plus, elle risque de dégoûter le cœur de cible, les fidèles qui n’y voient qu’un vulgaire remake sans âme.

Comment une marque s’y prend-elle techniquement pour renouveler une fragrance ? Il s’agit pour la plupart des cas de reprendre plusieurs des notes existantes et, soit de les alléger, soit de les approfondir, pour les rendre plus matures.

Cette année, Guerlain a réussi le pari de réinterpréter Shalimar sans le corrompre en créant Shalimar parfum initial. Le parfum  perpétue les codes qui ont prévalu à sa création sans perdre la vocation contemporaine de la métamorphose. Les notes de fond, si elles restent incontestablement liées à Shalimar, apportent un effet bien distinct d’un bout à l’autre de la composition. La fragrance est à la fois ambrée et florale, relevée par moments par des accès plus verts, plus floraux et plus lumineux teintés de bergamote, d’orange, de verdure, de fruit, de rose, de jasmin, d’iris, de patchouli, de vétiver, de fève de tonka et de musc blanc.

La couleur du flacon n’est plus celle, dorée, à laquelle nous étions habitués, mais un rose fardé. Le flacon est légèrement plus grand et plus étiré que son modèle original.