Archives de Tag: originalité

La maison Guerlain, amoureuse des femmes, et des mamans

Petite piqûre de rappel: il ne reste plus que deux semaines avant la fête des mères! Il est peut-être temps de commencer à réfléchir à ce que nous allons pouvoir offrir à la femme la plus importante de notre vie. Guerlain, qui a toujours pris en compte le désir des femmes pour concevoir ses fragrances, est le mieux placé  pour offrir à votre maman une fête à la mesure de votre amour. 

Offrir un cadeau à sa maman, on ne connaît pas casse tête plus difficile à résoudre. Même les casses-tête chinois ne rivalisent pas avec les dilemmes que l’on rencontre quand il s’agit de faire plaisir à celle dont on est supposé connaître les goûts et les préférences. Les mamans sont en réalité gardiennes de bien des secrets.

La fête des mères, c’est une occasion très spéciale. C’est le moment de prouver à celle qui nous soutient sans failles qu’elle tient une place privilégiée dans notre petit coeur. C’est aussi le moment de lui prouver que sa fille n’est pas seulement le boulet qui l’appelle à n’importe quelle heure de la journée pour chercher du réconfort après un largage dans les règles ou une déprime passagère. La fête des mères permet de faire la preuve que l’on peut aussi être un pilier en retour, en lui offrant ZE cadeau reflétant ses envies secrètes.

Les deux maîtres mots: adaptation et originalité. Adaptation aux goûts de la maman, qui ne sont certainement pas les mêmes chez toutes les mamans, et originalité, histoire de marquer le coup et de montrer que l’on est prête à se décarcasser pour lui faire plaisir.

Le problème, c’est que les deux mots sont bien souvent paradoxaux. Difficile de réussir le pari de l’originalité tout en faisant mouche. Car être original c’est prendre des risques. Combien de fois nous sommes nous trompées en décidant d’opter pour un bijou ou un vêtement qui n’ont remporté finalement qu’un enthousiasme modéré auprès de leur destinataire?

Le must consiste donc à opter pour du classique personnalisé, choisi et même co-créé (ça c’est le must du must) par la maman. Par classique j’entends des cadeaux qui peuvent paraître assez communs tels qu’un parfum, un bijou ou encore un soin. Par personnalisé et co-créé j’entends précisément conçu sur mesure.

Guerlain offre cette possibilité par exemple  en proposant la création d’un  parfum unique, conçu selon les désirs et la personnalité de son propriétaire. L’occasion de prendre un après-midi et de le passer avec votre maman en compagnie d’un spécialiste qui lui concoctera son parfum. Et puis c’est l’occasion de lui offrir un moment, plutôt qu’un simple objet.

Vous avez encore deux semaines pour vous pencher sur la question, mais mieux vaut ne pas traîner.


Quand les hommes se parfument pour séduire…

Revenons sur l’usage masculin du parfum, que l’on a trop souvent associé à la gente féminine. Destiné à valoriser la virilité masculine, il a été largement utilisé par les hommes au cours de l’histoire.

Au moyen âge, les hommes et les femmes ont recours au parfum pour dissimuler les odeurs corporelles que des bains trop irréguliers exacerbent. A la Renaissance, il était de bon ton parmi les puissants de se parfumer à outrance. Même après la Révolution, les bourgeois continuent de se parfumer. Mais le parfum pour hommes peine encore à trouver sa juste place et balance entre atout de séduction supplémentaire mais discret pour les coquets ou fragrance pratique et élégante après le rasage.

C’est au XIXème siècle que l’univers de la parfumerie masculine se développe, avec la révolution que constitue le parfum créé par Aimé Guerlain, Jicky. Pour la première fois, le parfumeur ose recourir à des essences de synthèse et des glandes animales. Le parfum plaît davantage aux hommes qu’aux femmes, et sera répliqué par la maison  pour en faire une fragrance explicitement masculine, sous le nom de Mouchoir de Monsieur.

Il faut attendre les années 1970 pour assister au développement de l’industrie du parfum masculin. Longtemps, les hommes ont besoin du prétexte du rasage pour se parfumer. Mais dans les années 1970, la gente masculine n’hésite plus à l’utiliser isolément, selon ses désirs. De plus, la vague féministe et hippie incite les parfumeurs a opté pour des notes boisées, bien loin des senteurs médicamenteuses des Eaux de Cologne ou trop féminines à base de lavande.

Dans les années 80, les habitudes de parfum évoluent: les parfums subliment l’homme viril, le mâle, le mec fort et robuste. Les notes se font de plus en plus originales et musclées, tout comme les flacons. Poivrés, épicés, et même racés, la tendance est aux parfums forts. L’homme est comme son parfum, puissant et entêtant. Le culte du corps est à son paroxysme, autant que la lutte du pouvoir entre hommes et femmes à son point le plus chaud. Les hommes s’affirment.

Puis, avec la venue du métro sexuel, l’homme s’accorde le droit de prendre soin de lui. Il est en quête de fragrances plus stylées et fraîches, aux notes végétales et minérales . ce goût de la légèreté et de la volupté ne fera que s’accentuer avec le temps, à tel point que les parfumeurs joueront sur la mixité de certaines fragrances.

Au XXIème siècle, le parfum se préoccupe toujours de la place de l’homme dans la société : acceptant leur part de féminité, les hommes veulent aussi garder leur virilité et assumer leur rôle paternel et leur indépendance. Ils optent pour des parfums subtils où se mêlent à la perfection masculinité, force, ambition et délicatesse. A l’instar des femmes, le parfum est un facteur d’originalité, d’identité, et il n’est pas question d’avoir le même que le voisin.

Le mystère est devenu le mot d’ordre, conditionnant la recherche des créateurs. L’homme veut être à l’image de son parfum : mystérieux, attirant… Séducteur. On est loin du mâle qui 10 ans plus tôt faisait un usage massif et peu discret d’une fragrance entêtante et machiste.Car plus qu’une odeur, le parfum est un outil d’expression et de séduction.