Archives de Tag: la Petite Robe Noire

La Petite Robe Noire au 68 avenue des Champs Elysées

Le 68 avenue Champs Elysées, c’est le petit bijou de la maison Guerlain, sa vitrine phare. Les projets ne cessent de proliférer autour de la légendaire adresse. En ce moment,  le parfumeur consacre l’espace à sa nouvelle fragrance « La Petite Robe Noire ». A aller visiter de toute urgence. 

Le pop-up store de l’année dernière recréait l’esprit de la maison en illustrant son patrimoine à travers la décoration et des ateliers. Guerlain déclinait ainsi son univers sous la forme d’une décoration audacieuse  transposant les codes et les symboles emblématiques de Guerlain. La maison avait fait appel à des designers, des décorateurs et des architectes prestigieux.

Le parfumeur recommence cette année, pour une installation éphémère, concept que les enseignes de luxe reprennent à leur compte dans un esprit de démocratisation. Selon Patricia Grosdemange, directrice artistique chez Guerlain, « C’est un moyen de voir la marque sous un autre angle, de la démocratiser en quelque sorte. Mais c’est aussi une prise de risque pour une maison chargée d’histoire comme Guerlain ».

C’est donc dans l’idée d’apporter une touche décalée et ludique à l’image prestigieuse de la maison que le concept du pop-up store a vu le jour. Celui de l’année dernière ayant bien fonctionné, on ne voit pas pourquoi il faudrait s’arrêter en si bon chemin. Les codes et l’univers du parfum « La Petite Robe Noire » ont été retravaillés et réinterprétés par les artistes visuels Kuntzel+Deygas. En résulte un splendide décor de théâtre.

Il faut en profiter, car il est prévu que les installations de la  boutique éphémère prennent fin à la fin de l’année. Guerlain a ainsi prévu d’agrandir ses locaux début 2013.

Publicités

Un parfum sans égérie

La plupart du temps, les grandes maison choisissent une égérie car elle est l’incarnation de la personnalité d’un produit. C’est comme un passage obligé dont on aurait bien du mal à sa passer. Mais encore une fois, Guerlain se démarque et a décidé de ne pas avoir recours à une égérie pour le parfum La Petite Robe Noire. Une audace de plus.  

L’égérie pour une grande maison, c’est l’incarnation de ses valeurs, le prolongement d’une identité et d’une histoire. C’est l’être de chair et de sang qui rendra visible et concrète l’essence même de la marque et véhiculera d’autant mieux sa personnalité. C’est pourquoi le choix d’une égérie est crucial.

Non seulement celle ou celui qui aura été choisi pour représenter la maison doit être suffisamment connu pour faire profiter de sa notoriété, mais encore, l’image de l’égérie auprès du grand public est supposée supporter et accompagner celle de la marque.  Ce qui est même encore plus important, l’ambassadeur ou ou ambassadrice doit dans l’idéal compléter l’image de marque de la maison en lui apportant une touche de modernité.

Il n’y a qu’à penser à Charlize Theron, cette icône du glam, sexy à souhait, et dont l’aura confine à la puissance de la femme à qui tout réussi. Elle a été choisie par  la maison Dior, pour toit ça mais aussi pour son talent d’actrice inclassable. Même chose pour Emma Watson, cette ancienne Hermione Granger qui s’est métamorphosé en icône de la mode et de la féminité la plus charmeuse. Ce n’est pas pour rien que Lancôme l’a choisie pour égérie: son style, sa fraîcheur et le malice de sa jeunesse donne l’impression d’un déploiement imminent, d’un talent en pleine éclosion.

Pour terminer la marche, comment omettre de mentionner le choix de la maison Chanel qui a fait appel à la simplicité, à l’élégance et au charme enfantin d’Audrey Tautou qui succède à Nicole Kidman. Un changement de registre pour la maison, qui a sans doute voulu revenir à davantage de sobriété, sans perdre en charisme!

Des choix toujours audacieux donc, entre le respect de l’image et des valeurs de la marque, et la quête d’un au-delà, d’un renouvellement. Mais il arrive que certaines maisons aillent encore plus loin et fassent un pied de nez au protocole en se passant purement et simplement d’égérie.

C’est le cas de Guerlain qui a récemment défié toutes les habitudes en termes de campagnes publicitaires pour son parfum La Petite Robe Noire. Cette fois-ci, la maison de parfum a carrément décider de faire confiance à la force évocatrice émise par le nom de Guerlain lui-même. Pas besoin d’égérie support. Elle s’est contentée d’une silhouette noire à la connotation légèrement vintage pour véhiculer ses valeurs, et laisse à la marque le luxe de sa propre expression, indépendamment de toute béquille. Voilà qui est encore plus fort!


L' »Heure bleue », ce parfum indémodable

En cette période faste de sortie d’un nouveau parfum (« La Petite Robe Noire, enfin!) et d’une nouvelle collection (« Terra Azura »), n’oublions pas les grands classiques de Guerlain. On fait place à la nouveauté, certes, mais rien ne vaut un petit voyage dans le temps pour retrouver des fragrances qui n’ont pas pris une ride. « L’Heure bleue », considéré comme le Graal de nombreuses perfumistas, en fait partie.

Créé en 1912, ce grand frère de Shalimar est, à l’instar de « Chypre », une création de Jacques Guerlain qui s’était laissé séduire et influencer par le travail de François Coty lorsque celui-ci créa « Chypre ». La structure de l' »Heure Bleue » rappelle sur de nombreux points celle de Coty : des matières naturelles (ylang ylang, bergamote, néroli), mêlées à de nouvelles bases composées de molécules synthétiques reconstituant des odeurs naturelles (l’Iralia, qui contient des méthyl-ionones à l’odeur de violette ou encore la Dianthine qui reproduit une odeur d’œillet grâce à l’eugénol). Elle diffère sur ce seul aspect d’une importance ô combien capitale : « Chypre » était violent, brutal et difficile à porter. C’est là que la touche « Guerlain » change toute la donne et fait de loin la différence.

« L’heure bleue » est légère, équilibrée et subtile. Un véritable extrait de miel et de fleurs au service d’une composition florale tonique et chaleureuse. Un parfum qui confère une élégance naturelle à toutes les femmes; un classique déroutant qui flirte harmonieusement avec la modernité et peut être porté par toutes les générations. Toujours fidèle à cette touche orientale qui caractérise de nombreux parfums Guerlain, cette fragrance possède le caractère typé de Shalimar. Trois types de notes florales surprennent dans l’ »Heure bleue » : la rose romantique,  des accords boisés mystiques en résonance avec les épices et aromates (clou de girofle), auxquels  Jacques Guerlain a ajouté des notes sensuelles comme l’iris et l’héliotrope. Le fond de l' »Heure Bleue » est onctueux comme une crème grâce à la vanille, le santal et le musc.


Petite robe noire perdue dans les rues de Paris…

L’aventure de la petite robe noire ne fait que commencer : voilà que depuis vendredi 2 mars,  une élégante silhouette à chapeau juchée sur de hauts talons parcourt les rues de Paris dans le cadre de la nouvelle campagne de publicité Guerlain. Autant dire que pour frapper fort, Guerlain a plus d’une corde à son arc !

Après la web série pour « Orchidée Impériale » avec Michelle Yeoh, la maison Guerlain fait encore parler d’elle à l’occasion de la sortie du parfum « La petite robe noire », que nous avons abordée précédemment. Cette fois-ci encore, le plus vieux parfumeur de Paris frappe fort : en guise d’écrans de publicité ou de spots vidéos, Guerlain a disposé d’élégantes et vaporeuses silhouettes grandeur nature représentant la gracieuse Française branchée, oups pardon, non, la « Petite Robe noire »

C’est ce que l’on appelle faire du « streetmarketing », autrement dit, de la publicité dans la rue. Initialement lancée en 2009 en édition limitée, la fragrance « La Petite Robe Noire » s’est trouvée une ambassadrice hors-norme. Celle-ci est également l’héroïne d’un mini film : se baladant dans un univers de star, « La Petite Robe Noire slalome entre les flashs des photographes au rythme de « These boots are made for walking » de Nancy Sinatra.


Le Pop-Up Store se revêt de noir !

Le saviez-vous ? Juste à côté de la mythique boutique du 68 avenue des Champs Elysées se trouve une boutique éphémère, un nouveau concept créatif développé par Guerlain : le Pop-Up Store.  Tout y est : des collections de parfums exclusives aux dernières nouveautés maquillage. Mais à l’occasion de la sortie du premier parfum de l’année, le plus vieux parfumeur français met à l’honneur sa dernière création : « La Petite Robe Noire ».

« Un parfum est à sa façon une robe invisible, un jeu entre ce qui se cache et ce qui se dévoile.» expliquait Thierry Wasser, le célèbre nez de Guerlain, à propos du nom de sa nouvelle création, « La Petite Robe Noire ». Guerlain a décidé de tout nous dévoiler sur cette dernière fragrance et a habillé son Pop-Up Store aux couleurs du flacon : blanc et noir avec de petites touches roses. Côté design, c’est le studio de design N.AdS dirigé par Nathalie Auzepy qui s’en occupe.

Au programme ? Un univers poétique où mode, glamour et ambiance parisienne s’entrecroisent.


Top 5 des parfums Guerlain pour la Saint- Valentin

La fête des amoureux arrive à grands pas. L’occasion de vous concocter une sélection des produits Guerlain les plus tendance, pour nous certes, mais pour lui aussi… De élixirs d’amour qui feront de votre Saint-Valentin un jour inoubliable.

Mais commençons par nous : quel est le must du must en matière de chic et glamour ? Nous opterons pour « Shalimar Initial », un parfum sorti en 2011 et créé par l’un des plus grands nez de ce siècle, Thierry Wasser. Cette irrésistible fragrance est à la fois complexe, riche et dense, et procure par son originalité une émotion intense. Teinté d’iris, ce parfum nous entraîne dans un univers tamisé, raffiné et très féminin. Si le parfum est initialement un hommage à la jeune princesse indienne Mumtaz Mahal, il nous fait voyager au milieu de jardins secrets perdus dans une Inde au coucher du soleil.

Si vous préférez une fragrance qui respire la fraîcheur et les notes fruitées, faîtes subtilement allusion dans une conversation avec votre amoureux à « Idylle eau Sublime », un parfum toujours créé par notre célèbre parfumeur français.  Dernier né de la famille Idylle de Guerlain, « Idylle Eau Sublime » est fidèle aux habitudes de Thierry Wasser : frais et innovant tout en conservant les codes qui ont fait le succès de la maison Guerlain. Au niveau de l’univers olfactif, l’identité florale-chyprée relative à Idylle est toujours présente mais avec un aspect fruité renforcé : une note de tête rose et litchi pétillante accompagnée de jasmin et de pêche chaude et suave. Pour ce qui est du flacon, la forme de la goutte d’or a été conservée mais dans une version plus légère et sophistiquée. Le coloris rose tendre, propose différentes nuances à travers la lumière cristalline du verre.

Pour plus de gourmandises, optez pour « La petite robe noire », une fragrance inventée par Delphine Jelk dans le flacon de « Mitsouko ». Un cocktail de citron, réglisse et d’amande qui nous aguiche le nez et dégage une atmosphère à la fois romantique et pulpeuse, associant des notes vanillées et pralinées à l’incontournable patchouli pour aboutir à un accord oriental émoustillant. Un délicieux dessert qui plaira aux adeptes de la tarte aux fruits.

Pour lui….Choisissons « l’Instant de Guerlain ». Ce parfum boisé, éclatant et séducteur créé par Béatrice Piquet et Sylvaine Delacourte, est un mélange d’agrumes-épices en tête avec le citron et la bergamote mêlés aux cristaux de badiane (anis étoilé) et au poivre des Philippines. Cette fragrance fera partir votre bien-aimé à la découverte de senteurs inédites du thé Lapsang et des fèves de cacao amer, mais aussi du jasmin des Indes et du Santal de Mysore. Les notes de fond marient graines d’hibiscus et patchouli pour des arômes plus terreux.

Enfin, pour être sûre de votre coup, « Habit rouge » est un grand classique qui fait sensation à tous les coups. Mélange d’effluves qui viennent de la terre, du cuir échauffé et de la forêt, cette fragrance est à la fois expressive et délicate, un vrai parfum d’homme. Plein de contraste, il fut le premier parfum oriental masculin, c’est le parfum des chasseurs, même s’il s’agit de la plus tendre des chasses.

En espérant avoir été de bons conseils, nous vous souhaitons une bonne Saint-Valentin à tous et à toutes…


Deux Petites Robes Noires chez Guerlain

La première Petite Robe Noire, sortie en 2009, avait rencontré un joli succès. Guerlain a décidé  de lui donner suite en sortant en ce mois de février 2011 sa petite sœur, la Petite Robe Noire modèle n°2, sous la direction de Thierry Wasser et de Sylvaine Delacourte.

La première Petite Robe Noire avait quelque chose du macaron à la framboise, d’audacieux et de rock’n’roll, de coquin et de romantique. Le parfum s’habillait d’un flacon Mitsouko dégradé noir, orné d’une Petite Robe Noire.

Elle avait divisé l’opinion. Certains avaient trouvé que l’eau de parfum faisait un emprunt indésirable à l’esprit Chanel  et reprochaient à la fragrance, une combinaison sucrée de réglisse, d’amande et de fruits des bois, de sonner plus rose que noire. Les autres l’avaient simplement adoré.

La Petite Robe Noire a finalement tellement plu qu’elle est devenue un produit phare de la maison Guerlain et qu’elle est aujourd’hui rejointe par un second modèle.

La fragrance de La Petite robe Noire n°2 est moins fruitée, moins acidulée et plus florale, composée à partir de bergamote, de citron, d’iris, de fleur d’oranger et de guimauve.  Le réglisse (la seule notre « noire » dans le premier modèle) est remplacé par une note de galbanum et de cuir pour souligner la présence du musc blanc.

Le flacon est toujours élégamment et amoureusement  coiffé d’un flacon en forme de cœur, mais le modèle de la robe imprimée sur la face principale a été redessiné. Un design romantique et coquet.