Archives de Tag: egerie

Un parfum sans égérie

La plupart du temps, les grandes maison choisissent une égérie car elle est l’incarnation de la personnalité d’un produit. C’est comme un passage obligé dont on aurait bien du mal à sa passer. Mais encore une fois, Guerlain se démarque et a décidé de ne pas avoir recours à une égérie pour le parfum La Petite Robe Noire. Une audace de plus.  

L’égérie pour une grande maison, c’est l’incarnation de ses valeurs, le prolongement d’une identité et d’une histoire. C’est l’être de chair et de sang qui rendra visible et concrète l’essence même de la marque et véhiculera d’autant mieux sa personnalité. C’est pourquoi le choix d’une égérie est crucial.

Non seulement celle ou celui qui aura été choisi pour représenter la maison doit être suffisamment connu pour faire profiter de sa notoriété, mais encore, l’image de l’égérie auprès du grand public est supposée supporter et accompagner celle de la marque.  Ce qui est même encore plus important, l’ambassadeur ou ou ambassadrice doit dans l’idéal compléter l’image de marque de la maison en lui apportant une touche de modernité.

Il n’y a qu’à penser à Charlize Theron, cette icône du glam, sexy à souhait, et dont l’aura confine à la puissance de la femme à qui tout réussi. Elle a été choisie par  la maison Dior, pour toit ça mais aussi pour son talent d’actrice inclassable. Même chose pour Emma Watson, cette ancienne Hermione Granger qui s’est métamorphosé en icône de la mode et de la féminité la plus charmeuse. Ce n’est pas pour rien que Lancôme l’a choisie pour égérie: son style, sa fraîcheur et le malice de sa jeunesse donne l’impression d’un déploiement imminent, d’un talent en pleine éclosion.

Pour terminer la marche, comment omettre de mentionner le choix de la maison Chanel qui a fait appel à la simplicité, à l’élégance et au charme enfantin d’Audrey Tautou qui succède à Nicole Kidman. Un changement de registre pour la maison, qui a sans doute voulu revenir à davantage de sobriété, sans perdre en charisme!

Des choix toujours audacieux donc, entre le respect de l’image et des valeurs de la marque, et la quête d’un au-delà, d’un renouvellement. Mais il arrive que certaines maisons aillent encore plus loin et fassent un pied de nez au protocole en se passant purement et simplement d’égérie.

C’est le cas de Guerlain qui a récemment défié toutes les habitudes en termes de campagnes publicitaires pour son parfum La Petite Robe Noire. Cette fois-ci, la maison de parfum a carrément décider de faire confiance à la force évocatrice émise par le nom de Guerlain lui-même. Pas besoin d’égérie support. Elle s’est contentée d’une silhouette noire à la connotation légèrement vintage pour véhiculer ses valeurs, et laisse à la marque le luxe de sa propre expression, indépendamment de toute béquille. Voilà qui est encore plus fort!


Guerlain et Naked Heart main dans la main

C’est décidément plus qu’une relation de maison à égérie qui se tisse entre Guerlain et Natalia Vodianova. La célèbre maison de parfum a mis à disposition les locaux de sa légendaire boutique du 68 avenue Champs-Elysées pour que la belle puisse recevoir le beau monde qu’elle a convié pour sa fondation Naked Heart.

Le top russe a effectivement lancé hierr soir, mercredi 14 décembre,  sa collection de bijoux baptisée The Russian Fairy Tale. Tous les bénéfices de la vente iront  à sa fondation, Naked Heart, qui soutient les enfants de Russie, son pays natal.

C’est au 68 avenue des Champs-Elysées, que la belle Natalia recevra ses convives pour lancer en grande pompe cette belle collection.

Agée de 29 ans, le top russe (qui soufflera sa trentième bougie en février prochain) demeure extrêmement engagée et continue d’oeuvrer pour les enfants démunis de son pays. elle signe là sa deuxième collection de haute joaillerie, après avoir collaboré avec la prestigieuse enseigne De Beers.

 


Guerlain et ses femmes

Michelle Yeoh vient d’être choisie comme égérie par la maison. Encore un choix de prestige pour Guerlain, qui a toujours fait preuve de la plus grande attention quand il s’agissait de choisir ses ambassadrices. Retour sur les femmes de Guerlain.

En 1996, pour rendre hommage à la plus belle avenue du monde,  Guerlain dédie ce floral lumineux  et pétillant a base de mimosa , à celle qui incarne, dans toute sa splendeur, la parisienne chic, belle et spirituelle : Sophie Marceau.

En 2006,  Guerlain donne naissance à un parfum pour pour une femme charismatique, excessive et audacieuse : Insolence. Un floral qui traite les fleurs de la parfumerie classique clin d’oeil à  après l’ondée et Heure bleue,  avec une nouvelle extravagance, signe évident de sa modernité. Qui mieux qu’Hilary Swank, attachante mais tenace boxeuse de One Million Dollar Baby récompensée par un Oscar en 2004,  pour incarner l’esprit de la fragrance?

Pour Idylle, fragrance à la Rose Bulgare dont le bouquet est doté d’un accord chypre , de patchouli et de muscs blancs. . C’est Nora Arnezeder, sublime actrice et chanteuse qui s’est fait remarqué dans faubourg 36 , qui a été élue par la maison.

Aujourd’hui, pour construire un pont tout en élégance et beauté entre l’Europe et l’Asie, Guerlain a fait appel à Michelle Yeoh. Gageons que la collaboration sera aussi réussie que les précédentes!


Une nouvelle ambassadrice venue d’orient…

C’est la belle actrice Michelle Yeoh qui vient d’être choisie par la prestigieuse maison de parfum comme égérie. Un choix de charme qui ouvre les portes de l’Asie à Guerlain.

L’actrice malaysienne rejoint donc la myriade de nymphes ayant déjà prêté leur aura de beauté et de sensualité à la maison Guerlain: Natalia Vodianova, à l’affiche de Shalimar, Parfum Initial,Nora Arnezeder pour Idylle ou encore Hilary Swank pour Insolence.

Laurent Boillot, PDG de la maison, a expliqué une partie des raisons qui ont motivé ce choix: « Au-delà de nos succès à travers nos innovations en soin et maquillage depuis 1828, la quintessence de Guerlain reste toutefois le parfum, encore trop éloigné de la culture de nos amies d’Asie. Michelle sera notre guide pour initier nos clientes asiatiques à l’univers magique de nos créations parfumées ».

L’actrice avait déjà un pied en France, étant marié au français Jean Todt, ancien directeur de la Scuderia Ferrari, et interprétant le rôle principal du film de Luc Besson, The Lady. La voilà encore plus intimement liée à notre doux pays.

Michelle Yeoh, qui a récemment été expulsée de Birmanie par les autorités qui n’ont pas apprécié qu’elle ait accepté d’interpréter le rôle de l’opposante birmane Aung San Suu Kyi dans le film de Luc Besson, a commencé sa carrière hollywoodienne en tant que James Bond Girl dans « Demain ne meurt jamais » en 1997. Elle a par ailleurs joué dans le film de Matthieu Kassovitz, « Babylon A.D. », ainsi que dans « Mémoires d’une geisha » de Rob Marshall.