Archives de Catégorie: l’Art du flaconnage

Baccarat, La maison Gripoix et l’Heure Bleue

Les nouvelles versions du flacon du légendaire parfum a de quoi ravir les amateurs de verrerie, comme les amoureux de fragrances. La Maison Gripoix, la Maison Baccarat et Guerlain ont travaillé ensemble et le résultat est un joyau. 

Guerlain et les Maisons d’art avec lesquelles le parfumeur a travaillé ont des anniversaires à fêter, et pas des moindres. Cette année, c’est le centième anniversaire de l’Heure Bleue. La Maison Baccarat et la Maison Gripoix présente de nouvelles versions du flacon qui a pendant cent ans contenu la divine essence.

Ainsi le « quadrilobé », flacon légendaire créé en 1908 se pare d’une couleur bleue plus sombre, teintée  dans la masse par les artisans de la manufacture Baccarat. Soufflé à la bouche, coupé, poli et gravé à la main, la pièce est indéniablement artisanale. En édition limitée, bien entendu.

La touche de la Maison Gripoix? Un bijou conçu en exclusivité par la fameuse Maison de création de bijoux parisienne. Il s’agit d’un véritable joyau doré à l’or fin prenant la forme  d’bouquet de violettes en pâte de verre cristalline ciselé à l’or fin 24 carats. Pour protéger ce trésor de raffinement:  un écrin en cuir.


Le paradis interdit de Thierry Wasser, un péché exquis


Thierry Wasser, le nez de la maison Guerlain, réussit un coup de maître avec sa dernière création.  Parfait exemple du luxe à la française, la nouvelle fragrance «Paradis interdit» en envoûtera plus d’une, grâce à ses notes de fleurs blanches, de bois rare et de muscs blancs, le tout relevé d’une touche miellée. Disponible en seulement 57 exemplaires, ses propriétaires auront de quoi faire des envieuses…

Le flacon est à l’image de la fragrance : classique, délicat et élégant. Pour cette douce occasion parfumée, la maison Guerlain s’est associée à la Cristallerie Baccarat, la célèbre manufacture de cristal créée en 1764 par Louis XV en Meurthe-et-Moselle. Le flacon, en forme d’abeille, est un clin d’oeil à l’histoire de la marque. Icône fondatrice de la maison Guerlain, l’abeille y fait son entrée dès 1853 avec l’Eau de Cologne Impériale, spécialement produite pour l’impératrice Eugénie.

Guerlain et Baccarat n’en sont pas à leur premier coup d’essai. La cristallerie avait déjà séduit la marque grâce à son modèle «chauve-souris», en cristal massif incolore, pour le célèbre et intemporel parfum Shalimar. En forme d’urne côtelée sur piédouche facetté, sertie d’un bouchon éventail sur sa partie haute, Baccarat a réussi à allier classique et élégance, deux codes artistiques chères à Guerlain et qui font sa singularité. Pour «Paradis interdit», le flacon Abeille, en cristal et or fin, mais aussi peint à la main à l’intérieur des ailes pour mieux réfléchir la lumière,  joue les divas.

Thierry Wasser, l’un des meilleurs nez de sa génération, réussit une véritable prouesse avec «Paradis Interdit». Encore une fois, l’heure est à la classe légendaire et intemporelle. Excepté les 57 uniques chanceuses au monde qui pourront se targuer de posséder un exemplaire de Paradis Interdit, jamais un parfum n’aura si bien porté son nom.


Une poudre parfumée à « Vol de Nuit »

Noël est l’occasion pour Guerlain de réactualiser  la fragrance mythique de Jacques Guerlain « Vol de nuit » sous la forme d’une poudre parfumée inédite dont le flacon est digne d’un véritable objet d’art.

Aujourd’hui, pour les fêtes de fin d’année 2011, la maison Guerlain renouvelle son hommage à la fragrance en créant une poudre parfumée inspirée du même bouquet de senteurs. Elle propose également un flacon vaporisateur qui s’inspire de celui du « Vol de nuit » originel.  Quelques petits apports graphiques supplémentaires sont venus se greffer au modèle original pour l’inscrire dans l’ère du temps.

La poudre parfumée offre un visuel soyeux et scintillant. Mille feux faits de poussières d’or, d’azur, d’argent et de saphirs en parfaite dédicace à l’Orient, origine et symbole du légendaire parfum « Vol de nuit ». Une poussière d’étoiles qui magnifie le corps, le visage ou même la chevelure.

Le flacon vaporisateur, constitue un véritable bijou de collection reproduisant les codes du flacon Guerlain originel. Associant le verre et le métal, la flacon offre également un design trompe-l’oeil entre parfum et maquillage. Le graphisme imite les motifs flacon classique qui comportent des traits en hélice et le sceau doré « Vol de nuit ».


Les flacons aussi font l’ivresse…

Si l’essence enchante l’odorat, le flacon font le plaisir des yeux. Le second est souvent aussi important que le premier dans l’univers de la parfumerie, en particulier chez Guerlain. Les journées particulières de LVMH offrent l’opportunité unique d’avoir accès aux collections de flacons qui ont peuplé l’histoire des maisons de parfums. 

Qu’ils soient en cristal ou en verre fin, le dessin des flacons est toujours au centre des préoccupations car ils sont le symbole de la personnalité et  des origines de la fragrance. A ce titre, les flacons de Baccarat occupent une place de choix l’histoire des prestigieuses maisons de parfum. A Orphin, on s’applique à confectionner L’Heure Bleue, de Shalimar ou de L’Instant de Guerlain.

Si les machines réalisent évidemment un part certaine du travail de confection, de nombreuses manipulations demeurent manuelles, dans le respect des règles de l’art. Lors des Journées particulières, les visiteurs pourront admirer les « dames de table » de Guerlain réaliser des gestes ancestraux qui perpétuent la tradition et la qualité des créations de la maison. Notamment, ils auront l’occasion d’assister à la mise en application de la technique du baudruchage qui implique de coller minutieusement une membrane hermétique sur le bouchon du flacon et l’application du sceau de cire.

Dans la boutique des Champs-Elysées, les trois étages seront ouverts pour présenter, grâce à l’intervention d’experts, des flacons rares et précieux, des boîtiers de maquillage datés de 1828 à nos jours, des affiches publicitaires et même un livre de formules. Le nez de la maison, Thierry Wasser racontera son travail et fera part de sa vision pour l’avenir de la maison : «Je pense que l’industrie a fait du parfum un produit fonctionnel : le geste de se parfumer, par exemple, est devenu banal, dit-il. A l’avenir, parmi la pléthore de nouveaux lancements, j’entrevois une fenêtre où te rêve est encore là. »

C’est le moment ou jamais de se constituer une culture sur les flacons de parfum.


Baccarat et Guerlain: histoire d’une collaboration de prestige

Le flacon de parfum occupe une place digne d’intérêt dans l’histoire de la verrerie d’art. Baccarat, l’une des premières cristallerie à se lancer dans la production de flacons de parfum, devenant une référence dans le domaine. Guerlain s’est associé à cette fabrique de prestige pour exporter le raffinement « à la française » à la fois par le jus et le flacon.

C’est à Venise, en 1555 qu’est né l’art du verre, date à laquelle le premier traité européen de parfumerie fut signé pour assurer la protection de l’Eau de Hongrie, créée en 1370 pour Elisabeth de Hongrie, le premier parfum élaboré à base d’alcool.

Du XIIème siècle jusqu’au XVIIème siècle, La petite île de Murano dominera de manière incontestée dans le domaine de la verrerie d’art, avant de se faire devancer par les verreries de Bohème. L’apparition du cristal taillé n’intervient qu’au XIXème siècle.

En France, le cristal de Baccarat fait le prestige de la production de cristal française. Baccarat est une localité lorraine située au flanc des Vosges près de Nancy. Elle attire les verriers de Bohême au XVIIIème siècle. En 1764, Louis XV autorise l’établissement d’une verrerie : de la verrerie de Saint-Anne.

La maison n’a qu’une devise : la perfection. Médaillée d’or à chacune des Expositions Universelles de la seconde moitié du XIXe siècle, Baccarat gagne avec le temps une réputation internationale tout en exportant une image de  » l’art de vivre  » à la française.

C’est la première cristallerie à se lancer dans la fabrication des flacons à parfums. Dès 1907, 4000 flacons sortent de ses locaux chaque jour. Dans les années 20, elle s’est tournée vers des créateurs et des designers talentueux, ce qui lui a permis de connaître une seconde vague de développement.

En 1964, Le Musée des Arts Décoratifs lui consacre une exposition à l’occasion de son bicentenaire où sont notamment exhibés ses prestigieux flacons.

La maison Guerlaina longtemps été un partenaire  fidèle de la verrerie de Baccarat. La plupart des anciens flacons de la maison, devenus aujourd’hui des parfums cultes, ont été créés par Raymond Guerlain et Baccarat. C’est le cas de Mitsouko, l’Heure bleue ou encore Shalimar. C’est aussi le cas de Dior avec le parfum Diorissimo ou encore Shalimar. C’est aussi le cas de Dior avec le parfum Diorissimo ou encore Lancôme, Versace etc.


Quand Guerlain s’associe aux grands noms du design

Le secteur de la parfumerie accorde de plus en plus une importance autant à l’essence qu’à l’apparence des fragrances. Les grandes marques sont préoccupées du flacon dont la vocation est de flatter la quête esthétique consommateur. Pour y parvenir, elles collaborent avec de grands noms du design.

Nous appréhendons une fragrance d’abord par le biais de son aspect extérieur, grâce à nos cinq sens. Un parfum met à l’épreuve notre sensualité et fait appel à notre quête de l’expérience esthétique. C’est cette approche sensuelle qui va éveiller notre désir à l’égard du produit. L’élaboration du contenant est à ce titre déterminante.

L’emballage est aussi riche de signification, exhibant une panoplie de codes propre à un certain univers, et dont le pouvoir d’évocation et de projection est puissant. Les lignes, les courbes, les creux d’un flacon font référence à des sentiments et même de valeurs. Les grandes marques cosmétiques ne peuvent plus nier le caractère essentiel du flacon dans la décision d’achat du consommateur et font souvent appel à des professionnels pour matérialiser au mieux un concept de parfum.

Guerlain fait figure d’exemple dans le domaine. La marque a collaboré avec d’innombrables designers dont Paulo Pininfarina, surtout connu pour ses créations automobiles mais dont l’aisance avec l’univers masculin l’a conduit à élaborer un flacon de parfum pour la maison en 2008. Lorenz Bäumer a aussi contribué à la création des collections en Joaillerie. D’autres noms tels que Helle Damkjaer, Serge Mansau, Ora-ïto, figurent parmi les artistes associés ayant déjà travaillé avec la maison.

Pour le flacon d’Idylle, Ora-ïto s’est appuyé sur son idée des nouvelles perspectives, son sens de l’époque, fait de modernité et de minimalisme, de l’attrait pour les formes et de rationalisme fonctionnel.


Vétiver ou le retour à la noblesse des origines

Après 10 ans de vie, le flacon qu’avait désigné Robert Granai pour moderniser le flacon de Vétiver est abandonné au profit de son aïeul, le flacon d’Habit rouge, à la grande satisfaction de ses plus fidèles inconditionnels.

En 2000, la maison de Parfum avait demandé à Robert Granai de repenser le flacon de Vétiver pour lui insuffler une modernité nouvelle et une allure distinctive. Il avait créé pour l’occasion une bouteille solide et masculine striée de lignes irrégulières, particulièrement adaptée à la rudesse authentique de la fragrance.

Mais malgré la beauté et la sobriété de cette apparence résolument virile, les adeptes les plus conservateurs de Vétiver n’ont pas apprécié le changement, dont la frivolité ne correspondait pas selon eux au classicisme élégant de l’un des incontournables parfums pour homme  de la maison.

Guerlain revient donc à ses origines en adoptant de nouveau le flacon transparent et pur, à la silhouette noble, franche  et intemporelle qui était utilisée pour le parfum Habit Rouge.


l’Art du flaconnage chez Guerlain: un savoir faire impérial

C’est sous l’empire napoléonien que  Pierre-François Guerlain inaugure l’art du flaconnage en présentant son Eau de Cologne impériale  à Napoléon et à l’impératrice Eugénie dans un flacon doré aux motifs des abeilles de l’empire. Depuis, les flacons Guerlain, conçus comme de véritables œuvres d’art, ont revêtu autant d’importance que le parfum lui-même.

Flacons et parfums sont devenus à ce point indissociables que l’on ne saurait imaginer l’Heure Bleue sans sa romantique bouteille et son bouchon aux allures de cœur, ni Shalimar séparée de son urne art déco, encore moins Chamade dépourvue de sa coiffe en forme de coquillage.

En 1959, le sculpteur Robert Granai succède à Raymond Guerlain et devient le dessinateur officiel des flacons Guerlain.  Il élabore notamment le flacon de Champs Elysées ou celui de Vétiver et d’Aqua Allegoria, remplaçant pour ce dernier les abeilles traditionnelles par les alvéoles de la ruche dorée comme le miel.

Ces dernières années, Guerlain a fait appel à des designers différents pour renouveler  l’art de son flaconnage. Désireuse de les inscrire dans une ère de modernité sans leur faire perdre de leur intemporalité, elle réenchante ses dernières créations en conférant à chacune une enveloppe unique, en accord avec l’âme du parfum qu’elle contient.

Pour Guerlain Homme elle a par exemple eu recours aux talents du designer de voiture italien Pininfarina tandis que pour Tonka Impériale, c’est Ora Ito qui a dessiné le flacon en forme de pointe et aux lignes épurés qui fait du parfum de Thierry Wasser un parfum reconnaissable entre tous.