L’orchidée Vanda Coerulea, ou lorsque l’éthique et le luxe ne font plus qu’un

C’est dans les confins des forêts du Yunnan (Birmanie) que Guerlain a découvert une orchidée sauvage aux pouvoirs extraordinaires. Teintée de bleu, l’orchidée vanda coerulea serait capable d’arrêter le temps et de promettre la jeunesse éternelle … Un élixir de jouvence concentré dans un magnifique pot bleu à capuchon d’or. C’est la crème Orchidée impériale, qui a vu le jour en 2006, fruit d’une heureuse aventure.

Le soin vedette « Orchidée Impériale » de Guerlain doit son succès aux vertus magiques de l’orchidée Vanda Coerulea. La fleur bleue, seulement présente dans la forêt primaire sur les contreforts des montagnes du Yunnan, était pourtant menacée d’extinction lorsque Guerlain y entreprit un programme de protection de la nature en 2010.

C’est le biologiste allemand Josef Margaf qui a révélé à François Gérard, tête chercheuse de nouvelles matières premières pour LVMH, le pouvoir de longévité de l’orchidée magique. Mais la fleur, qui a besoin d’évoluer dans un milieu parfaitement naturel pour optimiser son potentiel d’actifs, était menacée par des opérations de déforestation massive de la région birmane dues à l’agriculture intensive. La maison Guerlain s’est alors associée à l’entreprise du biologiste allemand et aux programmes de reforestation qu’il menait pour le compte de l’Onu et de la Communauté européenne.

L’objectif ? Reconstituer la forêt primaire sur les contreforts des montagnes du Yunnan. L’entreprise permettrait alors à la maison de luxe de pouvoir faire appel à des ressources premières de qualité sans précédent, mais aussi de s’associer à un vaste programme de  protection de la nature. Les paysans ont depuis abandonné la monoculture intensive du thé en terrasse qui menaçait gravement l’équilibre biologique des hauts plateaux. Désormais, ils appliquent le « jungle farming », un concept de polyculture en forêt qui permet de récolter différentes denrées tout en protégeant le milieu ambiant.

Voici comment l’écologie et le luxe font ici un mariage de raison, « attisé par la passion ».

Publicités

One response to “L’orchidée Vanda Coerulea, ou lorsque l’éthique et le luxe ne font plus qu’un

  • Bonne Gérald

    Bonjour, je voulais juste rappeler que le Yunnan est une province du sud de la Chine et non de Birmanie. Cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :