Leçon n°4: notes de tête, notes de coeur, notes de fond

La dégustation d’un vin passe par l’observation de sa limpidité, sa couleur, sa brillance et sa viscosité, par le premier et le second nez et enfin par l’examen gustatif successif de l’attaque, le corps, la fin de bouche, la longueur de bouche… Un rituel à la fois dicté par des règles et guidé par une appréciation toute personnelle qui pourrait s’apparenter au cérémonial qui accompagne le décryptage d’un parfum, si ce n’est dans la manière, du moins dans la beauté et la poésie du vocabulaire. 

S’il est possible de déterminer avec précision les cépages à travers les arômes perçus, décrypter les constituants d’un parfum est un exercice bien plus difficile, voire impossible, car la liste exacte des composants ne peut être entièrement restituée. D’abord parce que la composition  d’une fragrance atteint parfois un tel degré de complexité, et les composants sont tellement nombreux, qu’on ne peut pas tous les recenser. Ensuite parce que le parfumeur (malgré certaines pressions de l’Union européenne) n’est pas tenu de communiquer cette liste au public.

Par contre, il est possible de classer un parfum selon sa famille olfactive (les quatre familles que j’ai déjà mentionnées dans un article qui leur était consacré), et de le décrire en fonction des notes qui apparaissent lors de son utilisation. Ces notes olfactives se différencient en notes de tête (celles qui sont liées à la première impression olfactive et sont les plus volatiles), notes de cœur (celles qui constituent le cœur du parfum et demeurent pendant plusieurs heures), et enfin notes de fond (celles qui persistent longtemps après que le parfum ait été vaporisé et qui peuvent rester des mois sur un vêtement).

La note de Tête est celle que l’on distingue en premier. Les éléments constitutifs sont plutôt éphémères et légers. L’odeur persistera du moment où l’on vaporise le parfum jusqu’à environ 2 heures après… Ce sont les odeurs les plus perceptibles mais les plus volatiles. Elles sont généralement fraiches et vives et donnent la première impression olfactive. Ces notes dominantes indiquent souvent si le parfum peut nous plaire ou non lors d’un achat en magasin.

Quand la note de tête commence à s’atténuer, la note de cœur prend sa place. Elle peut durer entre 2 h et 4h suivant le composant utilisé. La note de cœur est moins intense mais tient plus longtemps.  C’est cette note qui constitue le « cœur » du parfum, comme son nom l’indique et qui donne le thème principal du parfum.

C’est la note de Fond qui fait durer le parfum dans le temps, qui laisse des souvenirs de celui-ci. La note de Tête et de Cœur s’appuient sur cette note de Fond qui peut durer jusqu’à 24 h, voir plusieurs jours. Les ingrédients de cette note sont très tenaces et constituent l’attachement, la fidélité que l’on peut avoir à un parfum. Ce sont les traces d’une odeur que l’on retrouve sur une écharpe ou un col de manteau.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :